La belle histoire du pot au feu

Vous êtes ici : Accueil Brèves du jour Temps libre La belle histoire du pot au feu

Les plus lus :

Votre ravalement s’annonce couteux ? Très prochainement, il sera possible d’en financer une partie grâce à la publicité. Voir plus

Un ravalement qui rapporte de l’argent

Il y a des restaurants où il fait bon manger et d’autres où on aime s’attarder ! Récemment repris, Le Boudoir (Paris 8) est une adresse à garder dans un coin de sa tête.Voir plus

Le boudoir : une adresse à surtout partager

Côté mode, laissez tomber vos chaussures trop classiques ! Aujourd’hui pour être au top de la branchitude, portez des sneakers ! Une sneaker ? Voir plus

Des baskets très tendance !

Après un début d’année sous le signe des couleurs, il semblerait que la tendance soit un peu plus sobre et un peu plus bleue.Voir plus

La mode se met au bleu

Vincent Moscato est un phénomène ! Ancien International de rugby, animateur vedette sur RMC, acteur remarqué dans « Le Fils à Jo », le natif de Gaillac dans le Tarn nous étonne encore une fois. Voir plus

Vincent Moscato fait son show

Avec l’arrivée du soleil, la terrasse du Domaine D’orvault est un véritable délice. Voir plus

Restaurant : Le Domaine D’orvault.

Chiffre du jour : 490

L'hôtel Ritz-Carlton de Chine se hausse à 490m au-dessus du sol.

Voir tous les chiffres...

La belle histoire du pot au feu

Toutes les mères savent le cuisiner, tous les enfants en raffolent. Le pot-au-feu est un plat traditionnel à base de potage ou de bouillon. La liste des ingrédients qui composent ce plat compte également de la viande bouillie – en général on utilise de la viande de bœuf – ainsi que divers légumes.

 

Le pot-au-feu existe depuis la période néolithique et sa recette n’a cessé d’être améliorée au fil des siècles. Le pot-au-feu est considéré comme l’un des éléments caractéristiques de la gastronomie nationale. La réussite d’un bon pot-au-feu repose sur le mélange des morceaux de bœuf. Ces derniers doivent être de textures différentes et laissés longuement mijoter, pour plus de goûts. Les grands spécialistes du pot-au-feu ont toujours choisi des viandes maigres comme la macreuse, gélatineuses comme le jarret ou la queue de bœuf ainsi que des viandes semi-grasses, comme la poitrine de bœuf.

Selon les cuisiniers, on trouve de nombreuses façons de cuisiner le pot-au-feu. Parmi les modes de préparation du pot-au-feu, la cuisson à l’eau froide assure d’avoir un bouillon plus parfumé. Une cuisson à l’eau chaude permet de rendre la viande plus tendre. Autrefois considéré comme le plat populaire par excellence – dit repas du pauvre – le pot-au-feu ne sera intégré dans le menu de la haute bourgeoisie qu’à partir du 18ème siècle.

A cause de la durée très longue de sa préparation et de sa cuisson, le pot-au-feu a toujours été considéré comme un plat à manger en période de froid. Cependant, de nos jours, les grandes tables continuent de revisiter la recette de ce fameux met, l’adaptant ainsi aux saisons et aux produits disponibles sur le marché. On peut trouver du pot-au-feu de canard, de gigot et de volaille dans les grands restaurants français, aussi bien en été qu’en hiver.

 



Vous souhaitez apparaître ici contactez-nous

 

© 2005-2010 Magazine web Startwebinfo.com - - SEO content by myseowriterPartenaires - Communiqué de presse gratuit